Item #17015 De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique. Jacques FERRAND.
De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.
De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.
De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.
De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.
De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.

De la maladie d'amour ou mélancholie érotique. Discours curieux qui enseigne à coignaitre l'essence, les causes, les signes & les remedes de ce mal fantastique.

Paris, Denis Moreau, 1623. <> Précurseur de la psychiatrie, Jacques Ferrand décrit en détail ce que nous appellerions aujourd'hui une "dépression", qui a pour cause un chagrin d'amour et qu'il nomme joliment mélancolie érotique. Elle "pervertit les facultés principales par les vapeurs noiratres montant des hypochondres au cerveau. C'est une sorte de rêverie, provenant d'un désir déréglé de posséder la personne aimée, et accompagnée de tristesse. (...) Existe-t-il des incubes et de succubes ? Jacques Ferrand hésite à l'admettre. Certaines femmes, sous l'influence d'un cauchemar, ont l'impression d'un poids portant sur leur corps, et croient aux caresses impures du malin. C'est l'imagination qui se trouve atteinte, et parfois il s'agit d'état mélancolique ou de mal caduc. "Je puis, ajoute-t-il, attester avoir vu en cette ville de Castenaudary en Lauragais, deux jeunes femmes qui soutenaient que le diable ou un magicien couchait chaque nuit avec elles, leurs maris couchés à leurs côtés, lesquelles Dieu guérit par nos remèdes et reconnaissent à présent la dépravation de leur imagination et leur folie." Semelaigne, Quelques pionniers de la psychiatrie française 1, 49. L'auteur natif d'Agen a exercé longtemps à Toulouse. C'est dans cette ville qu'il publia cet ouvrage pour la première fois (1612) mais sous un titre un peu différent et où il a été prohibé à la vente et condamné à la destruction par les autorités ecclésiastiques comme "très pernicieux, impie et entaché d'astrologie judiciaire". Cette édition est introuvable aujourd'hui. Exemplaire rogné au raz des manchettes (des renvois bibliographiques), avec atteinte à une ou deux premières lettres des notes sur 6 pages, un accroc au caisson supérieur du dos, bon exemplaire par ailleurs. Krivatsy 4024, [l'exemplaire de la NLM est incomplet]. * Plus de photos sur mon site internet. <> Format : In-8. <> Collation : (40), 270, (10) pp. <> Reliure : Basane brune, dos à nerfs orné, tranches rouges. (Reliure de l'époque.). Item #17015

Price: 2,000.00 €

See all items in * MEDICINE
See all items by