[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle. TULLE.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.
[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.

[L'affaire du "Corbeau".] Affaire des lettres anonymes de Tulle.

30 décembre 1921 -8 décembre 1922. ____ Cette affaire, au retentissement national, a inspiré "Le Corbeau" d'Henri-Georges Clouzot. Angèle Laval était amoureuse de son supérieur à la Préfecture. Celui-ci lui préféra, et épousa, une sténo-dactylo de la Préfecture, entrainant la fureur d'Angèle Laval qui pendant 4 ans déversa plus d'une centaine de lettres anonymes sur la petite ville de Tulle. Mêlant le vrai du faux, dénonçant les turpitudes des uns et des autres, cette affaire entraina la mort d'un homme, le suicide d'un autre, la mort par noyade de la mère de la coupable... Cet ensemble comprend : - Un volume contenant de très nombreuses coupures de presse sur cette affaire, collées sur 272 pages, réunies par le Sénateur de cette ville. Sont jointes 4 lettres autographes et une lettre tapuscrite adressées au Sénateur. - Trois du frère de la coupable qui était employé lui aussi à la Préfecture : "aujourd'hui on veut nous accuser ma soeur et moi d'être les auteurs des lettres anonymes alors que depuis 4 ans nous en sommes les victimes. (...) ma soeur, dont je proclamerai l'innocence jusqu'au bout, a été soumise à de rudes épreuves. Pendant plus de deux heures on l'a fait écrire ... le sort en est jeté; la pauvre enfant n'a jamais écrit une lettre anonyme, j'en suis certain, et qui sait cependant ce que l'expertise du docteur Locard, de Lyon, peut révéler. Tous ceux qui nous connaissent savent bien que ma soeur est incapable d'écrire les pornographies que l'on retrouve dans les lettres, et que seul un sadique a pu écrire." - Une lettre autographe à en-tête du cabinet du Préfet de la Corrèze (très certainement du Préfet lui-même) se défendant d'avoir fait pression sur le Juge d'instruction. - Une lettre dactylographiée (avec la mention "copie") du Préfet de la Corrèze au Ministre de l'Intérieur : "mon administration, comme c'était son devoir, a donné, pour faciliter la découverte des coupables, tout son concours à la Justice en une affaire dans laquelle ont été impliqués à tour de rôle divers fonctionnaires de la Préfecture, je ne suis en aucune manière mêlé, ni de près, ni de loin, aux expériences d'hypnotisme qui ont eu lieu dans le cabinet du Juge d'instruction." - Un billet parafé (du juge d'instruction François Richard) : "surtout ne parler pas de mes lettres (au Préfet). Il m'en veut et fera tout pour me débarquer." Il a en effet été dessaisi de l'affaire par la suite. *-------*. ______ Format : In-8. Collation : 136 ff. Reliure : Demi-percaline verte. (Reliure de l'époque.). Item #17265

Price: 800.00 €

See all items by