Opinion des anciens sur les Juifs. [ avec :] RIEUX, Président de. Opinion des anciens sur la nature de l'âme. Jean-Baptiste de MIRABAUD.
Opinion des anciens sur les Juifs. [ avec :] RIEUX, Président de. Opinion des anciens sur la nature de l'âme.
Opinion des anciens sur les Juifs. [ avec :] RIEUX, Président de. Opinion des anciens sur la nature de l'âme.

Opinion des anciens sur les Juifs. [ avec :] RIEUX, Président de. Opinion des anciens sur la nature de l'âme.

avant 1750. ____ Manuscrit clandestin de ces deux textes antireligieux et se réclamant de l'athéisme. Ces manuscrits sont devenus aujourd'hui fort rares. L' "Opinion des anciens sur les Juifs" est attribué à Jean Baptiste de Mirabaud (1675-1760), secrétaire de la Duchesse d'Orléans et chargé de l'éducation de ses filles. Certains ont cru y retrouver la plume de d'Holbach, mais cette dernière hypothèse est aujourd'hui abandonnée. L'Opinion des anciens sur la nature de l'âme est attribué aussi à Mirabaud, mais des recherches récentes mettent en doute cette attribution. Dans sa correspondance avec l'abbé Le Mascrier, Benoît de Maillet, l'auteur du "Telliamed", "s'est vanté de connaître l'auteur des Opinions des Anciens sur le Monde, sans toutefois révéler son identité. Dans la correspondance qu'il échange à la même époque [1734] avec le marquis de Caumont, il lève le voile : "L'Opinion des anciens sur le monde, l'Opinion des anciens sur la nature de l'âme, sont écrits d'un style si beau qu'indépendamment de la matière, j'espère que vous en serez content. Je crois la lettre sur l'origine des Juifs et les doutes sur la Religion dont un honnête homme désire être éclairci, de la même plume. L'auteur me vint voir à Paris avec son frère sans se faire connaître à moi, c'est un gentilhomme de Normandie bien riche. ... Je crois avoir donné lieu au traité de l'Opinion des anciens sur la nature de l'âme, parce que je leur dis dans cette conversation que l'opinion des anciens sur le monde paraissait établir que tous les hommes ne sortaient pas d'un seul, mais que la Terre en avait été peuplée en même temps en plusieurs endroits, ce qui ne pouvait être que par la sortie de la Mer de ces hommes, la terre certainement ne pouvant en produire, ainsi que ce traité semblait vouloir l'établir. Le nom de famille de ces Messieurs est Derieu." Benitez, p. 258. Alain Mothu (La Lettre clandestine, N° 2, p. 51-54) propose pour ce "Derieu", le président de Rieux, qui épousa la fille de Boulainvilliers, collectionneur de manuscrits hétérodoxes, dépositaire des papiers de Boulainvilliers, frère d'un grand-croix de l'Ordre de Saint-Louis, qui possédait une copie manuscrite de Telliamed, aujourd'hui à la Bibliothèque Mazarine. Ecriture très lisible. Exemplaire en maroquin, condition rare pour un manuscrit clandestin. Couleur du dos passée, un coin fragile. Bel exemplaire. "La censure a provoqué l'apparition d'une littérature clandestine, qui s'est d'abord diffusée par la voie des copies, le manuscrit prêtant moins le flanc à la persécution. Mais assez rapidement manuscrit et imprimé auraient coexisté. Le manuscrit apparaît comme un succédané de l'imprimé, dont la facilité de fabrication seule le rend le plus souvent irremplaçable dans les conditions de la clandestinité. [...] Chaque manuscrit est un document unique - et cela s'applique même à la reproduction des copistes de métier ou à la transcription des imprimés. Ensuite, l'édition fixe définitivement le texte, tandis que le manuscrit présente toujours un discours ouvert, susceptible de toutes sortes de manipulations - ce qui donne souvent des versions différentes d'un même traité." Benitez, La face cachée des Lumières. *-------*. ______ Format : In-8. [192 x 127 mm] Collation : 348 (chiffrées 346), 1 f. blanc, 215 pp. Reliure : Maroquin olive, triple filets d'encadrement sur les plats, dos à nerfs orné, tranches dorées. (Reliure de l'époque.). Item #11203

Price: 6,000.00 €

See all items in 17th - 19th centuries
See all items by