Dix-huit heures de la journée d'une parisienne. Achille DEVERIA.
Dix-huit heures de la journée d'une parisienne.

Dix-huit heures de la journée d'une parisienne.

Paris, Imp. lith. de Fonrouge, (vers 1830). ____ Première édition. Ce bel album est illustré par 18 planches lithographiées et aquarellées à l'époque. "Suite très rare et presque toujours incomplète" (Colas). Exemplaire provenant de Devéria ou de l'un de ses proches. Au bas de chacune des lithographies a été noté au crayon le nom de la "parisienne" qui a servi de modèle. Est joint à cet album : - un dessin original, non signé mais qui ne peut-être que de Devéria lui-même, tout à fait dans le même style que les lithographies de ce recueil : Une femme, qui est très certainement celle illustrée dans la dixième heure du soir : la fille de Charles Nodier, Marie. "Véritable muse du salon de l'Arsenal, Marie Nodier a sa place dans l'histoire naissante du romantisme. Vers 1830, au moment de son mariage avec Jules Menessier, elle suscita de nombreux poèmes et portraits : Félix Arvers lui dédia son fameux sonnet, Victor Hugo célébra son charme et sa grâce dans 'Les Feuilles d'Automne', sensible aussi à ses talents de poétesse et de musicienne. (...) Marie mettait en musique les vers qu'elle recevait de Musset, Vigny, Gautier, Dumas, Fontaney, Guttinguer et d'autres encore, qu'elle réunit en un album de 'Mélodies romantiques', édités dès 1831." Sabine Coron, Trésors de la Bibliothèque Nationale, Aventures et créations, N° 13. Ce dessin (30 x 24 cm) est collé sur une feuille papier bleu, avec cette mention au crayon : "à joindre à ma série". Ce dessin ne se retrouve pas dans la série des lithos. - Une lithographie non coloriée, de même taille que celles de cette série, une femme sur un balcon, qui n'a pas été publiée dans ce recueil. Notre exemplaire est donc complet de toutes ces planches. Colas signale un titre lithographié qui ne se trouve pas dans cet exemplaire, mais qui est remplacé ici par une couverture de livraison. Les parisiennes représentées sont d'après les légendes au crayon sont : Mlle de Nisdal, Mme A. Devéria, Mlle Annette Boulanger, Mme Neuhaus, Mlle Clémence Peyron, Mlle Louise de Radepont, Mlle Cécile de Radepont, Mlle Laure Devéria, Mme Gide, Mme Mennessier-Nodier, Mme Lemercier. Achille Devéria (1800- 1857), peintre, élève de Girodet est le premier illustrateur qui ait su appliquer la couleur à la lithographie. Bel exemplaire. Colas, Biblio. du costume et de la mode 855). Lipperheide 1159. *-------* First edition. Illustrated by 18 lithographic plates, in contemporary colors. A very rare suite, never found complete as here. With an original drawing by the author and one unpublished plate. Author's copy or the one of a close relative. ______ Format : In-folio. [510 x 335 mm] Collation : titre, 18 planches. Reliure : Demi-chagrin rouge, dos orné. (Reliure de l'époque.). Item #12895

Price: 15,000.00 €

See all items by