Moyen de population par la supression des milices; avec un remplacement avantageux de nos armes. abbé de LEYRIS.

Moyen de population par la supression des milices; avec un remplacement avantageux de nos armes.

Avignon, 1759. ____ Très rare pièce imprimée dont il n'existe aucun exemplaire dans le Ccfr et Oclc. "On crie de tous côtés que l'Etat se dépeuple et on a raison". Les campagnes deviennent de jour en jour plus désertes, les terres restent en friche, ou sont peu fertiles, faute de cultivateurs. "Un moyen plus simple pour repeupler & faire refleurir nos campagnes est la suppression des Milices." Elles détournent au moins 60000 bras, principalement dans l'agriculture. Pour remplacer les soldats de la milice, l'auteur propose de constituer un corps de "Janissaires" en élevant dès l'enfance dans l'usage et la disciplinaire militaire les enfants trouvé. L'auteur se livre à des considérations démographiques et estime à 12000 enfants qui pourraient ainsi chaque année rejoindre ce corps de "Janissaires". On peut doubler ce nombre en ajoutant "les fils des Invalides, des soldats mariés et d'une infinité de pauvres habitants dans tout le royaume." Quelqu'un a écrit à la plume sur le le titre :"Par l'abé de Leyris". Cette même main a écrit une note critique observant qu'un corps de "janissaires" n'est pas toujours l'appui du trône, comme le dit ce texte, mais peut-être sa ruine et ajoute : "M. l'abé n'a pas la vue longue." *-------*. ______ Format : In-12. Collation : 24 pp. Reliure : En feuilles. Item #14531

Price: 750.00 €

See all items in 17th - 19th centuries
See all items by