[Livre d'achats d'un libraire du XVIIIe siècle]. Ce présent livre est pour transcrire les factures des marchandises que je recevrai & y inscrire les payemens que j'en ferai. LE BARBIER.
[Livre d'achats d'un libraire du XVIIIe siècle]. Ce présent livre est pour transcrire les factures des marchandises que je recevrai & y inscrire les payemens que j'en ferai.
[Livre d'achats d'un libraire du XVIIIe siècle]. Ce présent livre est pour transcrire les factures des marchandises que je recevrai & y inscrire les payemens que j'en ferai.

[Livre d'achats d'un libraire du XVIIIe siècle]. Ce présent livre est pour transcrire les factures des marchandises que je recevrai & y inscrire les payemens que j'en ferai.

(Le Mans), 1756-1769. In-folio. [370 x 230 mm] Collation : (242) ff. ____ Registre de tous les achats de livres d'un libraire du Mans sur une période de 14 ans. Tous les volumes achetés sont répertoriés, avec titre, format, le prix d'achat, et éventuellement, une description de la reliure. Nous avons compté près de 900 volumes pour la seule année 1758. On trouve parmi ces fournisseurs les principaux libraires-imprimeurs de l'époque : Cailleau, Vincent, Deprez, Méquignon, Didot, Guillyn, Desaint et Saillant, Briasson, David, Savoye, Etienne, Le Mercier, Hérissant, Bauche, Gueffier, puis dans les dernières années, Lottin le jeune, Madame Berton, Panckoucke, Debure père, Mme Duchêne, Valleyre père. Il compte aussi trois fournisseurs en province : Barbou à Limoges, Dumesnil à Rouen, Chalopin à Caen. Mais ses plus grands pourvoyeurs d'ouvrages sont Desaint et Saillant, Savoye, Didot, à Paris, et Dumesnil, à Rouen. Les montants et les moyens de règlement sont inscrits : généralement des billets à ordre, directement aux libraires ou à ses commissionnaires à Paris : Madame Helot au début, puis Monsieur Le Ris. Celui-ci se charge de nombreux achats, apparemment chez des libraires différents, peut-être pour répondre aux commandes des clients du libraire, et il procure aussi des abonnements à des journaux. La plupart des ouvrages sont achetés à un ou deux exemplaires. Font exceptions, les livres d'un commerce apparemment plus facile, puisqu'il les achète par 10 exemplaires ou plus, comme les "Almanachs" achetés chez Gueffier, la "Géographie de Crozat", le "Dictionnaire géographique" chez Didot. Sans surprise, notre libraire achète des ouvrages sur tous les sujets : littérature, histoire, droit, médecine, sciences... et toutes les "meilleures ventes" de la librairie de l'époque : la "Cuisinière bourgeoise", l' "Arithmétique" de Barème, l' "Avis au peuple sur sa santé", la "Henriade"... Mais les ouvrages qui sont commandés en plus grand nombre sont les livres de piété, certains sont achetés par 50 exemplaires et plus : la "Journée du chrétien", les "Heures" ou l' "Eucologue" à l'usage du Mans", "L'office de la Vierge Marie à l'usage du Mans"... Selon les titres de ces derniers ouvrages, il est clair qu'il s'agit d'un libraire de la ville du Mans. Le titre du second document que nous proposons (voir plus bas) donne le nom de "Le Barbier, libraire au Mans". Jean-François II Le Barbier (1731-1774) a été libraire au Mans, rue Marchande, de 1750 à 1774. Il était fils du libraire du Mans, Jean-François I Le Barbier (1698?-1765) et beau-frère de l'imprimeur-libraire Charles Monnoyer. Après des études au collège de l'Oratoire du Mans, il entra en apprentissage pour 3 ans chez l'imprimeur-libraire du Mans Jacques-Guillaume Isambart en septembre 1749, mais son père le fit recevoir maître dès le 9 mai 1750. Il a sollicité plus tard, en vain, une place d'imprimeur. Il a été consul de la ville du Mans en 1770. Il est décédé célibataire, au Mans, en avril 1774. (Notice BNF). Son "Livre de vente", tenu du 22 déc. 1759 au 15 juin 1771, est conservé à la bibliothèque de l'Arsenal. C'est un volume plus modeste que celui-ci, de format in-4, il ne compte que 92 ff. Au 16 Novembre 1760 de ce livre d'achats, on trouve : "Copie du mémoire qui m'a été présenté hier par Monsieur Barbier père et duquel nous sommes demeurés quitte, suivant la quittance dudit de la somme de mille soixante-neuf livres quatorze sols." Suit une longue liste de tous les livres ou rames de papier, avec prix vendus par Barbier père du 25 Avril 1756 au 20 septembre 1760. Il y en a pour 774 Livres tournois et 14 Sols. Le compte ajoute "deux ans cinq mois et demi de nourriture à dix livres par mois" : 295 Livres tournois. Le paiement de cette somme s'est faite à partir de Février 1757 jusqu'en Septembre 1760, soit par de nombreux versements de sommes d'argent (de 20 à 70 livres tournois), soit par la vente de livres ou de papier. Comme on le voit, Barbier fils a débuté son commerce de livres, aidé et nourri par son père, qui lui même poursuivait le sien, au moins jusqu'en 1760. On joint : - Etat des marchandises trouvée chez Mr. Le Barbier avec les prix de ce quels coutent (sic). Manuscrit in-4, ( 32 x 20 cm) de 35 pages. Il s'agit d'un inventaire, très certainement après décès, des livres du fond de Le Barbier, avec les prix en marge. Une ancienne note au crayon sur la couverture donne "Registre de Mr. Le Barbier, libraire au Mans 1756". Mais cette date est fausse. On trouve dans cette liste (p. 16) : "- 1 collection de l'Almanach des Muses à commencé de l'année 1765 jusqu'à 1774." 1774 est justement la date de la mort de Le Barbier fils, âgé de 43 ans ; cet état des marchandises date donc de cette année-là. On trouve bien la trace de cet Almanach des Muses, dans le registre d'achats, par exemple au 21 Janvier 1767, chez Savoye. A la suite on trouve : "Marchandises de notre boutique avec les prix quel ce vendent (sic)". Probablement une liste des livres de la boutique du libraire qui a rédigé la prisée des livres de Le Barbier. Ces deux manuscrits nous offrent un très intéressant état de la librairie en province au XVIIIe siècle, ils sont du plus grand intérêt pour l'histoire de la librairie et méritent une étude plus approfondie. *-------* Register of all books purchased by a bookseller from Le Mans over 14 years. All volumes are listed with title, size, purchase price, and optionally, a description of the binding. We counted nearly 900 volumes for the single year 1758. Among the suppliers, we find the major printers and booksellers of the period. Jean-François Le Barbier II (1731-1774) was bookseller in Le Mans, from 1750 to 1774. With an other manuscript which is an inventory after Le Barbier's death, of his stock, with prices in margin. Item #15333

Price: 30,000.00 €

See all items in 17th - 19th centuries
See all items by