Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye. Avec la couronne margaritique & plusieurs autres oeuvres de luy, non jamais encore imprimees. Le tout reveu & fidelement restitué par maistre Antoine du Moulin Masconnois, valet de chambre de la Royne de Navarre. PEIRESC LEMAIRE DES BELGES.
Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye. Avec la couronne margaritique & plusieurs autres oeuvres de luy, non jamais encore imprimees. Le tout reveu & fidelement restitué par maistre Antoine du Moulin Masconnois, valet de chambre de la Royne de Navarre.
Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye. Avec la couronne margaritique & plusieurs autres oeuvres de luy, non jamais encore imprimees. Le tout reveu & fidelement restitué par maistre Antoine du Moulin Masconnois, valet de chambre de la Royne de Navarre.
Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye. Avec la couronne margaritique & plusieurs autres oeuvres de luy, non jamais encore imprimees. Le tout reveu & fidelement restitué par maistre Antoine du Moulin Masconnois, valet de chambre de la Royne de Navarre.

Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye. Avec la couronne margaritique & plusieurs autres oeuvres de luy, non jamais encore imprimees. Le tout reveu & fidelement restitué par maistre Antoine du Moulin Masconnois, valet de chambre de la Royne de Navarre.

Lyon, Jean de Tournes, 1549. ____ "Edition la plus belle et la plus complète de ce recueil." (Brunet) La Couronne margaritique publiée après la mort de l'auteur par Cl. de Saint Julien, est ici en première édition. Lemaire des Belges tente de prouver, sous couvert de la fiction mythologique et héroïque, que les Germains et les Gaulois sont d'illustres descendants des habitants de l'ancienne cité de Troie. L'ouvrage comprend notamment le "Traité de la différence des schismes et des conciles", violent plaidoyer gallican après le retournement du pape contre la France. La Couronne margaritique a été rédigée en l'honneur de Marguerite d’Autriche. PROVENANCES : I - Annoté en français par Jérôme Capelle, frère de l'Ordre des Minimes. Nous avons compté 106 annotations pour les "Illustrations" et 201 annotations pour le "Traicté de la différence des schismes". Certaines de ces notes sont particulièrement copieuses. Trois nous donne le nom de l'annotateur. On lit : (1) Scolies & annotations par frère Hierosme Capelle minime sur ce livre des Illustrations afin d’exposer aucuns passages et éviter aucuns erreurs – l’an 1560" (Illustrations, p. 3); (2) "Scolies de frère Hierosme Capelle minime sur ce historiographie françois commencées l’an 1560" (Illustrations, p. 8); (3) "Annotations faictes par frere Hierosme minime l’an 1560 a fin que les lecteurs ne cheoyent en erreurs" (Traicté de la difference des schismes…, p. 6) ; Des recherches en archives permettront peut-être de trouver des éléments biographiques sur Jérôme Capelle; ou encore d’autres livres annotés par lui dans des collections publiques voire celle de Peiresc lui-même. Hierosme Capelle était-il relié d’une manière ou d’une autre à la famille de Guillaume Cappel (né en 1530), humaniste, éditeur des Mémoires de Guillaume et Martin du Bellay, traducteur de Machiavel (1553) ? La famille de Guillaume Cappel ou Capel – une famille de Parlementaires de Paris – comptait d’autres humanistes, dont Ange Cappel, traducteur de Sénèque et Tacite ou encore Louis Cappel, ardent partisan de la Réforme. II - Claude de Fabri (1545-1608), seigneur de Calas, frère de Reynaud de Fabri et oncle de Nicolas Claude Fabri de Peiresc. On relève son ex-libris "Claude Fabrii" sur le titre, accompagné de la devise "Sub fide clara". Installés à Aix dès 1515, les Fabri, furent seigneurs barons (puis marquis en 1657) de Rians, seigneurs de Valavez (ou Valavoire), Callas et Peiresc. Claude de Fabri était conseiller en la sénéchaussée au siège d’Aix, reçu conseiller-clerc au parlement de Provence au mois d’octobre 1572, en la charge de son père. Il se démet de sa charge en faveur de son neveu Nicolas-Claude Fabri de Peiresc en 1607 et lui transmet son poste de conseiller au parlement d’Aix. Célibataire sans enfant, Claude Fabri s'est occupé de l'éducation de son neveu. Il a donc joué un rôle très important dans la vie de Peiresc. Ce dernier adresse un certain nombre de ses lettres à son oncle. III - Bibliothèque de l'érudit et bibliophile Nicolas-Claude Fabri de Pereisc (1580-1637), relié à son monogramme, avec son cachet au titre. Peiresc est né en à Belgentier (Var). Il fut étudiant à l’Université d' Avignon, ami du président du parlement Guillaume du Vair, puis reçu conseiller en la cour du parlement de Provence le 26 juin 1607 en la charge de Claude de Fabri son oncle. Par la suite il sera nommé abbé et seigneur de Guîtres en Guyenne (diocèse de Bordeaux) en 1623 avec la faculté de continuer ses fonctions de conseiller au parlement. Peiresc reçut pour prénoms ceux de son grand-père et de son oncle qui étaient tous deux conseillers au Parlement d’Aix. L'office de conseiller au Parlement était à peu près équivalent à celui de député aujourd'hui par la fonction exercée et représentait un niveau social très élevé. Et dans la famille de l'humaniste, bien avant cette date, l'office de conseiller passait déjà d'une génération à la suivante tel un précieux patrimoine qu'il fallait préserver. IV - Georges Dubois, ex-libris contrecollé sur le contreplat supérieur. (1966). Très belle reliure attribuable à Simon Corberan, le relieur aixois de Peiresc. De légères mouillures, coiffe supérieure restaurée. Cartier, Bibliographie des éditions de Tournes 145. Brunet 3, 965 : "Edition la plus belle et la plus complète de ce recueil. La Couronne margaritique publiée après la mort de l'auteur par Cl. de Saint Julien, n'est pas dans les autres éditions." – Tchemerzine IV, 161 : "Très belle édition." *-------* "Edition la plus belle et la plus complète de ce recueil" [Most elegant and most complete edition of this compilation] (Brunet). First edition of the the Couronne margaritique, published posthumously and composed in honour of Marguerite of Austria. The main work, Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye, is a mythological and heroic fiction in which Lemaire de Belges sought to prove the ancient Trojan origins of the Germans and Gauls. The present compilation also contains the Traité de la différence des schismes et des conciles, clearly partisan of the gallican position following the Pope’s adversarial stance towards France. PROVENANCE: I. Profusely annotated in French by Jérôme Capelle, brother of the Order of Minims. We have counted some 106 annotations in the 'Illustrations' and 201 annotations for the 'Traicté de la différence des schismes'. Some of these notes are lengthy. Three of these clusters of annotations reveal the name of the annotator. One reads : (1) 'Scolies & annotations par frère Hierosme Capelle minime sur ce livre des Illustrations afin d’exposer aucuns passages et éviter aucuns erreurs l’an 1560' (Illustrations, p. 3); (2) 'Scolies de frère Hierosme Capelle minime sur ce historiographie françois commencées l’an 1560' (Illustrations, p. 8); (3) 'Annotations faictes par frere Hierosme minime l’an 1560 a fin que les lecteurs ne cheoyent en erreurs' (Traicté de la difference des schismes, p. 6). Further archival research will certainly yield biographical information pertaining to Jérôme Capelle or supply a working list of other annotated imprints in institutional holdings, perhaps also amongst Peiresc's personal collection. Was Hierosme Capelle related in some manner or other to members of Guillaume Cappel's family? Born in 1530, Guillaume Cappel was a humanist, editor of the Mémoires of Guillaume and Martin du Bellay, as well as translator of Machiavelli (1553). The family of Guillaume Cappel (or Capel) was a family of Parisian members of Parliament: other members of this family included Ange Cappel, translator of Seneca and Tacitus; Louis Cappel, ardent partisan of the Protestant Reformation. – II. Claude de Fabri (1545-1608), seigneur de Calas, brother of Reynaud de Fabri and uncle of Nicolas-Claude Fabri de Peiresc. His ex-libris 'Claude Fabrii' is found on the title-page, with his motto 'Sub fide clara'. Settled in Aix as early as 1515, the Fabri were 'seigneurs barons' (and later promoted 'marquis' in 1657) of Rians, seigneurs de Valavez (ou Valavoire), Callas and Peiresc. Claude de Fabri was 'conseiller en la sénéchaussée au siège d’Aix', admitted as 'conseiller-clerc' in the Parliament of Provence in October 1572, replacing his own father. Claude Fabri relinquished his position in favor of his nephew Nicolas-Claude Fabri de Peiresc in 1607 and also passed on his counciller position ('conseiller au parlement d’Aix'). Bachelor without children, Claude Fabri was responsible for the education of the young Nicolas-Claude Fabri de Peiresc and was thus a key figure in the young boy’s upbringing. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc left a number of letters addressed to his uncle. – III. Library of Nicolas-Claude Fabri de Pereisc (1580-1637), learned scholar and bibliophile; the work is bound with his characteristic gilt monogram, and his monogram stamp is repeated on the title-page. Peiresc was born in Belgentier (Var). He pursued his studies at the University of Avignon, was a friend of Guillaume du Vair (President of the Parliament of Provence) and was himself admitted as « conseiller en la cour » of the Parliament of Provence on 26 June 1607, succeeding his uncle Claude Fabri. Subsequently, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc was appointed abbot and lord of Guîtres in Guyenne (diocese of Bordeaux) in 1623 whilst maintaining the right to pursue his functions as 'conseiller au parlement'. Peiresc was given as Christian names those of his grand-father (Nicolas) and uncle (Claude), both councillors (conseillers) in the Parliament of Aix. The position of 'conseiller au Parlement' was akin today to that of member of Parliament and ensured a highly prestigious social standing. In Nicolas-Claude Fabri de Peiresc's family, the position was inherited from generation to generation, a well-guarded and well-protected patrimony. – IV. Georges Dubois, his ex-libris pasted on the upper pastedown (1966). Very attractive binding attributable to Simon Corberan, binder from Aix who worked for Peiresc. A few waterstains, upper spine restored, else in fine condition. ______ Format : In-folio. [225 x 330 mm] Collation : (16), 423, (1), 9 pp., 1 f. bl., 80, 72 pp. Reliure : Maroquin rouge, filets dorés d'encadrement sur les plats, chiffre de Peiresc doré au centre, dos à nerfs orné. (Reliure du XVIIe.). Item #15818

Price: 75,000.00 €

See all items in Early printed books
See all items by