Description des villes que Monsieur de Roissy a parcourues pendant les vacances de l'année 1768. Adressée à Monsieur Du Verney, Conseiller d'État, Intendant de l'École Royale Militaire. Joseph de ROISSY.
Description des villes que Monsieur de Roissy a parcourues pendant les vacances de l'année 1768. Adressée à Monsieur Du Verney, Conseiller d'État, Intendant de l'École Royale Militaire.

Description des villes que Monsieur de Roissy a parcourues pendant les vacances de l'année 1768. Adressée à Monsieur Du Verney, Conseiller d'État, Intendant de l'École Royale Militaire.

1768. ____ Un "guide de voyage" au XVIIIe siècle, sous la forme de lettres de Joseph de Roissy à son grand-oncle, Joseph Pâris Duverney (1684-1770), financier et créateur de l'Ecole militaire dont il fut le premier intendant. Joseph de Roissy a visité 34 villes du Nord et l'Est de la France (avec des passages en Belgique et en Suisse). C'est une mine incroyable de renseignements sur ces villes au XVIIIe siècle. Pour chaque ville, il donne un court historique et une description de son architecture, il détaille son commerce, ses manufactures, ses habitants, décrit la campagne environnante et ses productions, et donne le prix du blé et d'autres marchandises... Parmi les faits curieux ou remarquables qu'il relate : A La Frère, il décrit longuement un moulin à poudre, et les habitants y sont "ou peu obligeants ou très ignorants". A Saint-Gobain, la manufacture des glaces. A Cambrai, un tableau de Martin Geeraerts, d'Anvers ("Je suis persuadé qu'on ne peut rien voir de plus beau dans ce genre"). A Valencienne, le mécanisme d'une horloge singulière et une machine à vapeur, pour "dessécher les terres, pour en tirer le charbon". A Givet, le représentant du commandant de la ville, lui demande dans quel endroit du pays de Liège est la ville de Paris. A Sedan, les cuisses de grenouilles sont "une branche assez considérable du commerce" ("ceci n'est point une fable"). A Verdun, il a rencontré un guérisseur dénommé Valdaer qui "fait parler les muets, redresse les boiteux, fond la bosse aux bossus". A Metz, il s'étend sur la communauté des juifs et leur synagogue. A Strasbourg, il note que "l'on parle peu français dans la ville". A Besançon, il décrit le fonctionnement d'un moulin à papier. A Troyes, il s'étonne que les maisons soient en bois, le nombre de celles en pierres "se réduit à 5 ou 6". Et nous avons gardé le plus étrange pour la fin : A Metz, "on brûle un monceau de fagots entassés les uns sur les autres, au dessus desquels on met une cage de fer remplie de 5 ou 6 chats qui sont consumés après des cris épouvantables; cet usage bizarre de brûler des chats s'observe en mémoire des sorciers qui y ont été brûlés dans les premiers siècles." (p. 270) Les villes décrites sont Compiègne, La Fère, Saint Gobain, Saint Quentin, Le Catelet, Cambrai, Bouchain, Douai, Valenciennes, Le Quesnoy, Landrecie, Avesnes, Maubeuge, Philippeville, Namur, Dinant, Givet, Charlemont, Charleville, Mézières, Sedan, Verdun, Metz, Nancy, Lunéville, Phalsbourg, Strasbourg, Sélestat, Huningue, Bâle, Belfort, Besançon, Dijon, Troyes. Au début de l'ouvrage, l'auteur note l'approbation que son oncle a eu "la bonté de donner à mes petites relations de l'année précédente." Ces "petites relations" ne font pas parti de ce volume. Quelques mots grattés sur la page de titre, couleur du dos fané, un manque à une coiffe. Bon exemplaire à l'écriture proprement calligraphiée, très lisible. *-------*. ______ Format : In-12. Collation : 325 pp. Reliure : Maroquin rouge, filets d'encadrement sur les plats, dos orné, tranches dorées. (Reliure de l'époque). Item #15873

Price: 3,000.00 €

See all items in 17th - 19th centuries
See all items by