Renseignements sur un voyage à faire dans les Pyrénées. François Gillet de LAUMONT.
Renseignements sur un voyage à faire dans les Pyrénées.

Renseignements sur un voyage à faire dans les Pyrénées.

2 Juin 1787. ____ Manuscrit en partie autographe, signé du compte-rendu du voyage dans les Pyrénées de Gillet de Laumont, inspecteur des mines, destiné à Louis-Alexandre de La Rochefoucauld. "Je vais donner une note succincte de mon voyage en 1786, qui pourra être de quelque utilité à M. le duc de La Rochefoucaud." Laumont a visité les nombreuses mines pyrénéennes et décrit les curiosités minéralogiques de l'Ariège au Béarn. Le duc de La Rochefoucauld projetait visiblement de parcourir cette région. Ce récit est accompagné de quelques conseils de voyage, "Un voyage intéressant mais fatigant est celui du Port d'Oo" et il ne manque pas de citer les noms des guides locaux qu'il faut employer. François-Pierre-Nicolas Gillet de Laumont, accompagné de son ami Lelièvre, autre géologue, est parti de Toulouse, à la fin de Juillet 1786 pour parcourir l'Ariège (Pamiers, Vic-Dessos, montagne de Lers, Etang d'Arbu, Aulus), puis les régions de Saint-Béat, Bagnères de Luchon, Bagnères de Bigorre, Barèges, Gavarnie, Gèdre, Héas, Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, le chemin de la mâture, la vallée d'Aspe, Mauléon, vallée de Baigory, Saint-Jean-Pied-de-Port, Salies... puis est passé à Bordeaux et Saintes, pour revenir à Paris, fin Novembre "à cheval, parmi les neiges et les frimas". "En parcourant la chaîne des Pyrénées, [Laumont et Lelièvre] découvrirent ensemble le dipyre [...], les fossiles des tours de Marboré et de la Brèche de Rolland, fossiles qui depuis ont servi à déterminer les diverses révolutions que ces hautes montagnes ont éprouvées." (Héricart de Thury, Annales des Mines, 1834). En-tête de ce manuscrit on trouve ses jugements sur les ouvrages sur le sujet. Palassou, a écrit son "Essai de minéralogie des Pyrénées", "plus en voyageur qu'en minéralogiste". "Mr. de la Peyrouse a donné des descriptions très intéressantes pour le minéralogiste dans le Journal de physique en Juin 1785." "L'ouvrage le plus complet, le plus exact" est celui du baron de Dietrich. Le manuscrit est de la main d'un copiste professionnel. Laumond a ajouté dans les marges de longues notes complémentaires. Une note de sa main en tête du manuscrit : "Remis à Mr. Bergon le 2 Juin 1787 pour le faire passer à Mr. le duc de La Rochefoucaud qui avait demandé des renseignements et des mémoires..." Dans une note, Laumont écrit : "Je prierai Monsieur le duc de La Rochefoucauld de vouloir bien, si Mr. Mariotte fond, suivre quelques unes de ses fonte, en le faisant rendre compte de ..." Membre de l'Académie des Sciences (qu'il a présidé en 1784), La Rochefoucauld était grand voyageur et passionné par les sciences naturelles. Député aux États généraux de 1789, il sera exécuté en 1792. Ce voyage est rapporté dans :"Le voyage de Gillet de Laumont et de Lelièvre dans les Pyrénées à la veille de la Révolution française", par Franck Giraud, (ABC Mines, bulletin 29, mai 2008). D'évidence, l'auteur n'a pas connu ce manuscrit et donne les étapes de ce voyage à l'envers. *-------*. ______ Format : In-folio. [375 x 230 mm] Collation : (22) pp. Reliure : Broché. Item #15898

Price: 4,000.00 €

See all items in 17th - 19th centuries
See all items by